École de Musique et de Danse Intercommunale | Chamonix

  • EMDIChamonix_Facade_PierreVallet_3-2
Restructuration et extension

Le bâtiment ancien, un hôtel du début du XXème siècle, a été rénové au plus proche de son aspect premier, avec des façades très ordonnancées et des codes récurrents : enduits blancs, encadrements de baies et consoles des balcons en granit, ferronneries des garde-corps. En référence à son passé (il fut le lieu de formation des Guides de Haute Montagne) et à l’architecture machiniste et poétique remarquable de la gare d’arrivée du téléphérique de l’Aiguille du Midi, ce bâtiment s’agrandit d’une extension revêtue d’acier corten, qui habille également l’auditorium. Une façade vitrée ouvre l’École sur le paysage des Aiguilles autant qu’elle permet au piéton, de jour comme de nuit de percevoir l’activité vibrante de l’école.

Depuis l’entrée Sud, passé le sas monolithique, l’atrium, à la fois espace d’accueil, foyer pour l’auditorium et hall pour l’école de musique, s’étire à la verticale, donnant à voir les circulations ainsi que les différents niveaux, comme une mise en scène des volumes et des usagers. Étiré sur trois étages, il a été accroché à la façade sud du bâtiment historique, détruite puis reconstruite en béton brut. Là où la technique était autrefois assimilée, elle est aujourd’hui affichée comme un argument de modernité et d’esthétique : ainsi de la structure en acier affirmée, au même titre que les tirants et les croix de Saint-André, ou les gaines de ventilation. Une écriture industrielle qui rompt avec le classicisme des salles rénovées.

Accessibles via l’escalier de l’atrium, ou l’ascenseur, puis au long des passerelles, celles-ci ne sont pourtant pas dénuées d’originalité. Au premier et au deuxième étage, deux de ces pièces viennent déborder en saillie sur les terrasses de l’atrium. À l’intérieur du volume ancien, le mur de refend a été redessiné pour offrir des circulations amples et déliées et présente des murs en biais et des facettes qui répondent aux contraintes acoustiques en même temps qu’elles ouvrent des perspectives. Enfin, au rez-de-chaussée, l’ancienne salle de projection a été transformée en un auditorium de 144 places. Pensé comme un étui de musique, l’intérieur a été totalement habillé en bois et taillé par un jeu de lignes brisées au niveau des plafonds et des murs, de façon à offrir une acoustique optimale.

La dernière note d’une habile partition !

 

Lieu :

Rue du Lyret, 74400 Chamonix-Mont-Blanc

Equipe maîtrise d’œuvre :

Didier Onde Architectures (mandataire), GMS (structure), BETER CACHAT (fluides), Franck LE MASLE (économie), THERMIBEL (acoustique)

Maîtrise d’ouvrage :

Communauté de communes Vallée de Chamonix Mont-Blanc
Marché public en procédure adaptée

Chiffres :

Surface : 1304 m² SP (dont 298m² créé)
Budget : 3 479 000 €HT
Date : 2014

Labels, Prix :